mars 2008

Archive mensuelle

Papier de soie

Créé par le 29 mar 2008 | Dans : infos generales

Alors, hier, record des records, vous avez été 27 à venir sur le blog. Bon on n’en est pas encore aux 1000 visites/jour de « caissierenofutur » mais bon on progresse, on progresse…

Et pendant ce temps, l’iLE continue son travail. Beaucoup de fabrication de jeux et des ateliers, toujours aussi vivants, aussi émouvants. Certains démarrent, d’autres se terminent. Et un atelier qui se termine, surtout un atelier long, c’est toujours un déchirement. Quand j’étais une jeune animatrice de centres de vacances, je pleurais toujours à la fin. Aujourd’hui, je ne pleure plus (sinon, je n’arrêterais pas…) mais je reconnais le petit pincement là, pas très loin du coeur, qui annonce les séparations. Pas toujours définitives mais souvent. Les personnes que l’on a accompagnées pendant un temps s’en vont vers ailleurs. Alors, ces petites bribes de vie qu’elles ont confiées au papier, au groupe, je les garde précieusement. Je les enveloppe doucement dans un papier de soie et je les range sur l’étagère des souvenirs. Avec un prénom, souvent, qui viendra rôder longtemps dans la mémoire.

Cécile Anne

La phrase du 26 mars

Créé par le 27 mar 2008 | Dans : phrase lue du jour

Il faut être nomade, traverser les idées comme on traverse les villes et les rues.

Francis Picabia

Petit truc à dire

Créé par le 14 mar 2008 | Dans : Non classé

Il est des matins où l'on se réveille heureux, heureux de voir, de se sentir vivant! 
Même si la nuit n'a pas été aussi longue que ce que l'on aurait souhaité!
Il y a comme une évidence de bonheur dans l'air !
Ce n'est pas si difficile de se lever, au contraire...

Alors on se dit que ce serait chouette d'agir différemment en ce jour, de ne pas faire
comme d'habitude, de boire un mug de café plutôt qu'un bol de thé et savourer
que cela change !
Des matins où l'on voudrait faire goûter à ses amis une tartine de pain grillée
avec du beurre "La Motte aux grains de sel de mer" Président
avec du miel de sapin de Dole dans le Jura !
Où l'on aimerait conseiller à tout le monde de lire "En nous la vie des morts" de Lorette Nobécourt,
qui vient de sortir en Poche!
Où l'on souhaiterait pouvoir souffler au creux de chaque oreille:
"prenez le temps d'une minute de rien, juste pour écouter, sentir et ne penser
qu'à être dans le monde".
Où l'on se souvient que c'est toujours bon de dire aux gens qu'on les aime!

 

Olivier Gabrys

L’écriture partagée

Créé par le 06 mar 2008 | Dans : retours d'animations

On ne s’habitue jamais. Un groupe qui se crée, les échanges, l’émotion à la lecture des textes… Je suis encore toute chose de ce qui s’est vécu ce matin. A Colmar, pour la deuxième année, j’anime un atelier organisé par les travailleurs sociaux du Conseil général. J’en ai déjà parlé. Mais voilà, ce matin encore, nous avons vécu de belles choses. De celles que j’aime partager. Des petits riens qui disent l’univers de chacun. Aujourd’hui, j’ai envie de partager le texte de Karim, écrit avec le jeu du p’tit pou sait… (un caillou à tirer au sort, une syllabe sur chaque caillou, à placer dans une phrase, les cailloux passent de participants en participants, et chaque fois une phrase s’ajoute à la précédente…) :

Il y a tant de choses que je pourrais dire sur le flot de mes pensées. Alors, parfois, j’écris à même le sol. Je sais que les mots ont un pouvoir, une force. L’écriture de soi peut être aussi belle que peut l’être une fleur. Parfois un texte sort, doux comme peut l’être le lait. L’inspiration m’est différente le soir. Aussi suave que peut l’être un bouquet de vin.

Comme il est bon le temps d’un rayon de soleil caressant mes phrases. Parfois, aussi brillant et fort que l’or. Je raconte qu’on est tous des gouttes. Ensemble, on peut être aussi grands que la mer. Mais ensemble.

Ensemble. Grégory disait ce matin : « écrire comme ça, je ne peux le faire qu’ici. Chez moi, j’en n’ai rien à faire, ça ne m’intéresse pas. » Mais là dans l’atelier, il est présent et il écrit. Parce que les autres sont là, qu’il y a un rythme et une contrainte. Qu’il y a un temps et un espace qui sont consacrés à ça. C’est ça l’intérêt d’écrire en atelier. Etre ensemble.

Cécile Anne 

L'ermite du 11ème |
Mots@Mots / AtelierS d'é... |
flostarlette2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunadraven
| Littérature de jeunesse thé...
| Les chroniques de Wenceslas...